Aller au contenu principal

Quatre mois après l’accident du roulier Golden Ray, en Géorgie (Etats-Unis), la phase de démantèlement va commencer. Le commandement unifié (UC) en charge des conséquences de l’accident a annoncé que l’entreprise texane T&T Salvage LLC avait été choisie pour conduire les opérations d’enlèvement de l’épave de 199 mètres de long du chenal St Simons.

Un plan d’action est encore en cours d’élaboration pour déterminer quelle sera la meilleure barrière à déployer avant de commencer la démolition de grande ampleur du Ro-Ro. Déjà, le safran et l’hélice, représentant un poids de 130 tonnes, ont été découpés pour éviter de déséquilibrer l’épave. Donnés à l’Etat de Géorgie, ils doivent servir de récif artificiel. Les cuves de carburants et lubrifiants avaient fini d’être totalement vidées mi-décembre.

Le 8 septembre, le navire appartenant au groupe coréen Hyundai construit en 2017 s'est mis à gîter avant de se coucher sur le flanc peu après avoir quitté le port américain de Brunswick pour Baltimore. Quatre marins étaient restés coincés à bord avant d'être secourus sain et saufs.

 

221530 Golden Ray
© SSIRESPONSE

(© SSIRESPONSE)

221531 Golden Ray
© SSIRESPONSE

(© SSIRESPONSE)

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Pollution en mer et accidents