Aller au contenu principal

C'est un nouvel effet de la réglementation internationale en matière d'émissions de soufre des navires. Le GPL, jusqu'ici souvent cantonné à la propulsion de navires transportant du GPL eux-mêmes, commence à séduire des nouveaux marchés. Le combustible, issu d'un mélange entre butane et propane, présente des caractéristiques environnementales compatibles avec les nouvelles normes : pas d'émission de soufre, 90% de particules et 10% de CO2 de moins que le fuel lourd. Comparé au GNL, il présente, pour l'instant, une meilleure disponibilité dans les ports.

Le groupe belge Exmar vient ainsi de franchir le pas en commandant une propulsion au GPL pour ses deux nouveaux méthaniers de 80.000 m3, qui seront construits dans les chantiers Hanjin Heavy Industries & Construction Philippines de Subic Bay, aux Philippines. Ils seront les premiers à recevoir des moteurs lents de MAN B&W fonctionnant au GPL issus de la nouvelle gamme 6G60ME-LGIP Mk9.5. Ces deux méthaniers, livrés en 2020, sont d'ores et déjà affrétés par Equinor (ex-Statoil).

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande