Aller au contenu principal

Comme tous les opérateurs de ferries, la compagnie corse souffre des conséquences de la crise sanitaire. Globalement, Corsica Ferries n’a pas fermé de ligne mais a été contrainte de réduire fortement ses capacités. Sur le fret, elle a largement limité la casse, avec une baisse de 6% seulement en 2020, grâce à la continuité de l’approvisionnement des îles en marchandises. En revanche, l’impact est logiquement beaucoup plus fort sur le trafic passagers du fait des restrictions de déplacements mises en place en France comme en Italie depuis de début de la pandémie. Et vu le contexte actuel, il n’y a aucune visibilité à brève échéance. « Nous avons enregistré une baisse de 39% de notre activité passagers et il est impossible de savoir ce qui va se passer dans les mois qui viennent. L’une des caractéristiques de cette crise c’est son imprévisibilité, on est totalement dans le brouillard. La clé, notamment pour le tourisme, c’est la liberté de circulation des personnes et ce qu’il faut, c’est de la

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Corsica Ferries