Aller au contenu principal

Hapag-Lloyd a mis en suspens ses plans pour la construction de six porte-conteneurs géants, selon plusieurs médias spécialisés. Ainsi, après des propos de son CEO, Rolf Habben Jansen, allant dans ce sens dans la presse allemande, la compagnie allemande a confirmé à Port Technology avoir repoussé ses projets et qu’ils seront réévalués après la crise.

En février, Hapag-Lloyd avait annoncé vouloir commander six navires d’au moins 23.000 EVP. En mars 2019, la compagnie possédait 235 porte-conteneurs, dont les six plus gros font 19.870 EVP. Début avril, Rolf Habben Jansen estimait que sa compagnie a les reins solides grâce à « une politique financière assez prudente ». Il soulignait qu’Hapag-Lloyd avait « significativement amélioré sa rentabilité et réduit sa dette en 2019 », ce qui lui laisse la capacité de « prendre des mesures de précaution financières supplémentaires » au cas où la crise perdurerait.

Le plus gros porte-conteneur du monde, le HMM Algesiras a été inauguré le 23 avril dernier au chantier DSME de Geoje, en Corée du sud. Exploité par Hyundai Merchant Marine, il mesure 400 mètres de long pour 61 de large et affiche une capacité de 24.000 EVP. Il s’agit du premier d’une série de 12 unités qui vont permettre à HMM, membre de THE Alliance, de porter sa capacité de 450.000 à plus de 730.000 EVP, prenant ainsi la 8ème place mondiale dans le classement des armateurs au conteneur derrière Maersk, MSC, COSCO, CMA CGM, Hapag-Lloyd, ONE et Evergreen.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande