Aller au contenu principal

Pendant de longues années, la construction de navires en aluminium était uniquement réservée aux vedettes à passagers de petite taille ou pour des navires de servitude. Ce n’est qu’au début des années quatre vingt-dix que deux chantiers australiens, Incat et Austal ont proposé des modèles de grands catamarans rapides capables d’embarquer des passagers et des voitures. Les longueurs atteignaient les 100 mètres pour des largeurs de 26. Le marché européen fut ouvert en 1991 avec les fameux SeaCat de la compagnie britannique Hoverspeed souhaitant remplacer ses aéroglisseurs. Mais, hormis des doutes sur la robustesse de ce matériau, nombreux étaient les armateurs à craindre un incendie à bord qui pourrait se montrer extrêmement violent et causer la perte totale d’un navire.

En définitive, les sinistres causés par le feu ont été extrêmement rares, un navire en étant tout de même victime. Cela s’est passé à bord du catamaran grec Highspeed 5 de la compagnie Hellenic Ferries. Ce navire, construit par le chantier Austal d’Henderson, est lancé le 20 mars 2005 pour entrer en exploitation le 13 juillet suivant. Affecté par Hellenic Ferries à la desserte des îles de la mer Egée au départ du Pirée, ce catamaran à grande vitesse de 4913 tonneaux de jauge brute mesure 85 mètres de long pour une largeur de 21. D’une capacité de 810 passagers et 154 voitures transportés sur 4 ponts, il naviguait chaque année de la fin du printemps au début de l’automne puis était désarmé durant la période hivernale.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande