Aller au contenu principal

Le porte-conteneurs Ever Given, dont l'échouement avait bloqué le canal de Suez pendant près d'une semaine en mars dernier, est entré en cale sèche dans les chantiers Beihai en Chine. L'occasion de constater que l'incident a provoqué d'importants dommages structurels, notamment au bulbe d'étrave. Le navire va désormais subir des travaux avant d'être réaligné sur son service entre l'Asie et l'Europe.

 

266742 ever given bulbe
© DROITS RESERVES

(DROITS RESERVES)

 

Pour mémoire, le porte-conteneurs, long de 400 mètres et d'une capacité de 20.000 EVP, s'était encastré dans une des rives du canal de Suez alors qu'il se trouvait dans un convoi montant. D'importants moyens de sauvetage avaient été déployés pour son sauvetage dans ce qui reste comme une des opérations les plus spectaculaires avec notamment l'intervention de dragues et de pelleteuses pour dégager 30.000 mètres cubes de sable afin de creuser une souille autour de l'avant du navire, et treize remorqueurs (onze portuaires et deux océaniques très puissants). Une fois libéré, l'Ever Given était resté plusieurs semaines dans les grands Lacs Amers puis à Port-Saïd, où il a été examiné par des plongeurs. Il avait alors reçu un permis de navigation à vitesse réduite par ABS, sa société de classification.

On ne connaît toujours pas officiellement le montant de la transaction entre Shoei Kisen, propriétaire japonais du navire, et l'Autorité du Canal de Suez qui lui réclamait 530 millions de dollars. La transaction s'est terminée à l'amiable. Par ailleurs, Shoei Kisen a déclaré l'avarie commune, mutualisant ainsi les frais entre les chargeurs et armateurs, ce qui annonce une procédure très longue. Les deux propriétaires légaux (Luster Maritime au Panama et Higaki Sangyo Kaisha au Japon) ont également entamé des prodécures devant la High Court de Londres pour ouvrir un fond limité de 115 millions de dollars visant aux recours formulés en droit anglais.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande