Aller au contenu principal

Le ferry Piana de La Méridionale a quitté Marseille, dimanche 7 novembre, pour se rendre en Espagne. Il doit subir un arrêt technique réglementaire aux chantiers Astilleros de Santander. Mais c’est aussi l’occasion d’installer un filtre à particules novateur sur l’ensemble des moteurs, comme programmé. Le navire a d'ailleurs embarqué à Marseille des éléments préconstruits (collecteurs et canons d’échappement).

 

266546 Piana
© LA MERIDIONALE

(© LA MERIDIONALE)

266546 Piana
© LA MERIDIONALE

(© LA MERIDIONALE)

 

Après un essai lancé en 2019, La Meridionale avait décidé d’équiper complètement le Piana d’un système de scrubbers secs utilisant du bicarbonate de soude. Ce système, Dual SeaSox filtration, a été développé par Andritz. L’entreprise autrichienne avait expliqué qu’elle avait reçu un contrat pour installer le système sur trois moteurs et deux générateurs auxiliaires supplémentaires. Les essais en mer sont ensuite attendus pour février 2022.

Le système est inspiré d’un dispositif terrestre existant. Il permet la neutralisation des gaz acides et la fixation des particules fines et ultra-fines. Il répondait à un double objectif sur le traitement des gaz d’échappement : se mettre en conformité avec les nouveaux taux de soufre pour le Suflur Cap et répondre aux exigences des populations riveraines des ports sur les particules fines. Pour y parvenir, du bicarbonate est injecté à la sortie des moteurs dans les collecteurs de gaz d’échappement. Il réagit avec les oxydes de soufre en les neutralisant et finit sa course dans un filtre à manche composé de centaines de sacs dans lesquels il se dépose pour former un manteau, nommé « gâteau » par les chimistes. Ce dernier a la propriété de capter les particules et les métaux lourds à près de 99 %. Quand les sacs sont colmatés par le gâteau, un système d’injection d’air va le casser et l’envoyer vers une capacité dédiée pour être débarqué à terre.

Le Piana a été livré en décembre 2011 par le chantier croate Brodosplit. Long de 180 mètres pour une largeur de 30.5 mètres, ce navire de 42.180 GT de jauge et 11.300 tonnes de port en lourd peut atteindre la vitesse de 27 nœuds. Doté de 200 cabines, il est armé par 45 membres d’équipage, accueille jusqu’à 750 passagers et compte de 2500 mètres linéaires de garages pour les véhicules.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement

 

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
La Méridionale