Aller au contenu principal

Ils avaient été enlevés le 2 novembre, à Cotonou (Bénin). Les neuf membres d’équipage philippins du vraquier norvégien MV Bonita, ont été libérés au Nigeria, annonce JJ Ugland Companies. Ils ont été retenus captifs pendant 35 jours.

Transportés dans un lieu sûr du sud du Nigeria, ils ont eu des examens médicaux et ont été déclarés aptes à prendre un vol vers Manille pour retrouver leurs familles et collègues. Selon l’armateur, « inutile de préciser que leur captivité a été une expérience très difficile pour eux ».

Le navire, venu débarquer du gypse, était mouillé devant le port de Cotonou, au Bénin, quand il a été attaqué. Deux jours plus tard, quatre autres membres d’équipages (deux Philippins, un Grec, un Géorgien), du pétrolier grec Elka Aristotle avaient été à leur tour pris en otage non loin du port de Lomé, au Togo. Une garde armée avait pourtant tenté de repousser l’attaque.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande