Aller au contenu principal

Les opérations de sauvetage se poursuivent autour de l'épave du Kea Trader, échoué depuis le 12 juillet sur le récif Durand en Nouvelle-Calédonie. Construit par les chantiers chinois Guangzhou Wenchong, le Kea Trader, mis en service début 2017, est un navire à double coque long de 185 mètres pour une largeur de 30 mètres. Transportant 2100 conteneurs, il effectuait une liaison entre Papeete et Nouméa. Suite à son accident, plusieurs tentatives de renflouement ont été menés par la société Ardent, designée responsable des opérations de sauvetage.

 

180283 kea trader janvier 2018
© MARINE NATIONALE - FANC

(© MARINE NATIONALE - FANC)

180286 kea trader janvier 2018
© MARINE NATIONALE - FANC

(© MARINE NATIONALE - FANC)

 

Le 13 novembre dernier, le bateau s'est brisé en deux, obligeant la déconstruction à être effectuée sur place. Les opérations se poursuivent donc sur le récif, avec notamment l'évacuation de la centaine de conteneurs encore à bord, dont 86 vides. C'est par hélicoptère que sont extraites les boîtes, ensuite coupées en trois, puis chargés sur une barge. 

 

180290 kea trader janvier 2018
© MARINE NATIONALE - FANC

(© MARINE NATIONALE - FANC)

180289 kea trader janvier 2018
© MARINE NATIONALE - FANC

(© MARINE NATIONALE - FANC)

 

Les soutes de fuel lourd, pompées début août, ont été vidées de tous les impompables. 150 m3 de matériels divers et de mobilier ont été évacués et le dispositif anti-pollution recalibré par la société Briggs, pour faire face à des risques de pollution mineure, désormais seul risque autour de l'épave. Un vol quotidien de surveillance par hélicoptère permet de suivre de près la situation.

 

180285 kea trader janvier 2018
© MARINE NATIONALE - FANC

(© MARINE NATIONALE - FANC)

180284 kea trader janvier 2018
© MARINE NATIONALE - FANC

(© MARINE NATIONALE - FANC)

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Pollution en mer et accidents