Aller au contenu principal

La technologie des navires autonomes continue à se développer. Celle-ci offre de nombreux avantages à moyen et long terme pour les opérateurs maritimes. L’entreprise néerlandaise Kotug a réalisé cette semaine une démonstration intéressante allant dans le sens des navires autonomes.  Le remorqueur RT Borkum, basé à Rotterdam, a en effet été contrôlé depuis un poste mobile installé à Marseille, dans le cadre de l’International Tug, Salvage & OSV Convention and Exhibition. La distance à vol d’oiseau entre les deux villes est d’à peu près 960 km. L’opérateur recevait en temps réel les images de caméras installées sur le bateau et les données des systèmes du bord, le tout par une connexion internet sécurisée. L’objectif de ce type de procédé est de pouvoir intervenir dans les manœuvres d’un navire autonome, sans s’y trouver physiquement

 

191600 kotug manoeuvres remorqueur à distance
© KOTUG

À l'intérieur du RT Borkum (© KOTUG)

 

Cette démonstration rentre dans le cadre d’un projet industriel porté par diverses entreprises, sans subventions publiques. Kotug gère l’ensemble du programme et la direction d’étudiants travaillant sur le concept de navires contrôlés à distance. KPN et M2M Blue ont apporté des solutions pour la connexion internet. OnBoard et Veth ont travaillé sur les éléments de transmission des commandes. Enfin, Rotortug a mis à disposition son remorqueur RT Borkum.

Pour l’instant le développement des navires autonomes, qu’ils soient des porte-conteneurs ou des remorqueurs, reste tributaire de la réglementation.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande