Aller au contenu principal

Le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage Abeille Bourbon a conduit hier, à Saint-Nazaire, le vraquier néerlandais Ostgard. Ce navire de 90 mètres de long, avec une cargaison de bois en pontée, était en route pour La Rochelle lorsqu’il a été victime samedi d’une panne sur sa propulsion principale. A 11h45, le capitaine a signalé cette situation au sémaphore de Belle-Ile, situé à une douzaine de milles du navire. L'Ostgard est alors à la dérive mais la situation n’est pas inquiétante, les mécaniciens du bord tentant de solutionner le problème. A 13h, le vraquier fait savoir que l’origine de la panne a été trouvée mais, faute de pouvoir relancer la propulsion, le capitaine formule une demande d’assistance à 16h35. A 20h30, un contrat de remorquage est conclu entre l’armateur de l'Ostgard et Boluda France, qui dépêche depuis Saint-Nazaire l’un de ses remorqueurs portuaires. A 1h10, dimanche matin, le Croisic passe une remorque en vue de conduire le navire vers l’estuaire de la Loire. Toutefois, à 4h30, la remorque se rompt et l’armateur décide alors de faire appel à l’Abeille Bourbon.

 

 

70054 dino II fremm croisic
© DROITS RESERVES

Le remorqueur Croisic (© : DROITS RESERVES)

 

 

Affrété par la Marine nationale pour assurer l’assistance aux navires en difficulté au large de la Bretagne, le RIAS est, en effet, à proximité. Ayant appareillé la veille de Brest pour prendre sa station à Camaret, en vue d’une dégradation des conditions météorologiques, l’Abeille Bourbon a été dès son départ dirigée par la préfecture maritime de l’Atlantique vers l’Ostgard (et remplacée à Camaret par le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution Alcyon). Une mesure de précaution qui s’est donc révélée très utile. Arrivée sur zone, l’Abeille Bourbon avait reçu l’ordre de repartir vers le nord à 2 heures du matin, alors que l’Ostgard était pris en charge par le Croisic. Elle se trouvait à 37 milles du vraquier lorsque l’armateur de celui-ci a décidé, suite à la rupture de la remorque avec le navire de Boluda, de recourir au RIAS. L’Abeille Bourbon a donc fait demi-tour et rejoint l’Ostgard à 15 milles à l’ouest de Noirmoutier.  Une nouvelle remorque a été passée peu avant 7 heures du matin, le convoi mettant alors le cap sur Saint-Nazaire. En fin de matinée, l'Abeille Liberté a laissé dans l'estuaire de la Loire le vraquier, qui a été pris en charge par des remorqueurs portuaires de Boluda affectés au port de Nantes Sainte-Nazaire. Le navire néerlandais a été conduit jusqu'au terminal de Montoir-de-Bretagne, en passant dans un estuaire encombré de voiliers, départ du Record SNSM oblige.

 

 

76522 ostgard
© DROITS RESERVES

L'Ostgard arrivant à Saint-Nazaire hier après-midi (© : DROITS RESERVES)

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM)