Aller au contenu principal

L’Ark Germania, futur roulier de la compagnie danoise DFDS, a quitté, la semaine dernière, la nef de construction des chantiers P+S Volkwerft de Stralsund (Allemagne) sur un chariot roulant pour rejoindre un terre-plein où il sera armé avant d’être mis à l’eau et livré en fin d’année. Un dénouement finalement heureux pour ce navire, mais aussi son sistership, actuellement en construction dans le même chantier et livrable en 2014. La commande de ces deux navires, notamment destinés au programme germano-danois de transport militaire Ark, avait été annulée par DFDS en septembre 2012 suite à l’annonce, le 29 août précédent, de la cessation de paiement des chantiers P+S. A l’époque DFDS avait annoncé « les nombreuses violations du contrat » par le chantier.

Depuis, la situation a évolué. Les chantiers P+S ont été placés sous administration judiciaire. Le site de Peene, à Wolgast, a été vendu à Lürssen en décembre dernier. L’administrateur judiciaire a annoncé avoir reçu des « offres significatives » pour le rachat du site de Stralsund. Et le 15 février dernier, DFDS annonçait la reprise des contrats de construction des rouliers, mettant ainsi fin à une période de 11 semaines de chômage pour les employés du chantier.
L’Ark Germania et son sistership mesurent 195 mètres de long. Ils présentent une capacité de 342 EVP (équivalent vingt pieds – taille standard du conteneur) et un linéaire de 3000 mètres pour le fret roulant.
 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
DFDS Seaways