Aller au contenu principal

Un trophée, normalement décerné à un armement, pour saluer l'engagement des marins depuis le début de la pandémie. Armateurs de France, le syndicat patronal français, a choisi de remettre le trophée Charte Bleue 2021 à la communauté des marins pour « saluer leur courage et leur engagement sans faille malgré les difficultés engendrées par la crise sanitaire ». 

Pour recevoir ce prix, c'est Nolwenn Cazé, second capitaine chez Orange Marine, qui représente toute la communauté des navigants français. « Nous nous réjouissons que ce soit une de nos officiers qui reçoive ce trophée symbolique. C'est important pour nous, comme pour tous les armateurs français, de rappeler que la profession des navigants a été très affectée par la pandémie et qu'elle a joué un rôle essentiel dans cette crise en continuant à travailler malgré toutes les difficultés », souligne Didier Dillard, directeur général d'Orange Marine, auprès de Mer et Marine. « La situation est toujours très difficile, un an après la pandémie. Les relèves sont toujours compliquées, chaque pays a ses propres règles, les marins doivent parfois subir des quatorzaines alors qu'ils viennent de débarquer de plusieurs semaines de mer. Des progrès ont certes été faits, mais pas partout et ce n'est pas toujours cohérent », continue-t-il. 

Et puis il y a la question des vaccins. Il est difficile d'imaginer que des marins, dont le travail essentiel est - au moins symboliquement - reconnu, qui doivent franchir des frontières et qui sont embarqués sur des navires où par essence, ils sont éloignés des hôpitaux, ne puissent pas bénéficier en priorité de la vaccination. Ce qui n'est toujours pas le cas en France où pourtant les marins au long cours ne représentent pas une masse de population importante. « Les marins devraient pouvoir être vaccinés rapidement, pour pouvoir embarquer sereinement et parce que leur travail est essentiel. Nous avons tous signé la déclaration Neptune qui fait cette demande au niveau international. Mais ce serait bien d'être entendu par le gouvernement français », dit Didier Dillard.

« Depuis plus d’un an nos marins, ces travailleurs essentiels, sont confrontés à des conditions de travail très difficiles. Efficacement structurée en temps normal, l’organisation des relèves d’équipage est fortement perturbée par les contraintes sanitaires. Au final, cela se traduit par l’allongement des temps d’embarquement d’un grand nombre d’entre eux. Ils ont été jusqu’à 400.000 à être bloqués ! Malgré de lourdes conséquences sur leur vie privée et professionnelle, ces héros de notre quotidien continuent à servir la logistique et l’économie mondiale. Nous leur dédions donc le Trophée de la Charte Bleue, symbole de notre soutien et de notre reconnaissance », explique Jean-Emmanuel Sauvée, président d’Armateurs de France.

Dans la foulée, Armateurs de France fait un don à la Fédération Nationale des Associations d'Accueil des Marins (FNAAM) et offre ainsi 500 cartes de téléphone qui seront remises aux marins par les Seamen's club français.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande