Aller au contenu principal

Les effets de la crise continuent de se faire sentir sur les marchés financiers. Outre-Rhin, plusieurs projets d'introduction en bourse ont été annulés ou repoussés. Parmi ces reports sine die, celui concernant l'armement au conteneur Hapag-Lloyd, actuellement possédé par le groupe de tourisme allemand TUI et un consortium d'investisseurs hambourgeois. L'opération, qui devait être effectuée au mois d'avril, a été gelée sans doute en raison de la frilosité des marchés et des mauvais résultats enregistrés par l'armement pour le premier semestre. Selon la presse économique allemande, TUI s'orienterait désormais vers la vente de la totalité de ses parts à un investisseur unique.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Hapag-Lloyd