Aller au contenu principal

Comme prévu, le porte-conteneurs Ever Given a quitté les grands lacs Amers où il se trouvait immobilisé au mouillage depuis fin mars. Il a pris la direction de Port-Saïd où une inspection menée par ABS, sa société de classification, est actuellement en cours. Une visite par des plongeurs devrait notamment établir les dégâts exacts du bulbe d'étrave qui est resté encastré dans la rive du canal de Suez pendant six jours. Il devrait ensuite prendre la route de Rotterdam puis effectuer sa tournée du Nord pour décharger sa cargaison, estimée à plus de 2 milliards de dollars.

On ne connaît toujours pas officiellement le montant de la transaction entre Shoei Kisen, propriétaire japonais du navire, et l'Autorité du Canal de Suez qui lui réclamait 530 millions de dollars. Dans une interview au Lloyd's List, Osama Rabie, directeur de l'Autorité, a laissé entendre que la procédure s'est terminée à l'amiable. Il dit également que l'accident serait dûe à une erreur humaine, selon lui celle du commandant.

Pour mémoire, Shoei Kisen a déclaré l'avarie commune, mutualisant ainsi les frais entre les chargeurs et armateurs, ce qui annonce une procédure très longue. Les deux propriétaires légaux (Luster Maritime au Panama et Higaki Sangyo Kaisha au Japon) ont également entamé des prodécures devant la High Court de Londres pour ouvrir un fond limité de 115 millions de dollars visant aux recours formulés en droit anglais.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande