Aller au contenu principal

Un an après son arrivée aux chantiers Fosen de Rissa, l'ancien Honfleur de Brittany Ferries, archeté par le groupe norvégien  y est toujours. Rebaptisé Nybygg 93 (construction neuve 93 en norvégien), le navire racheté par Siem serait encore en finition. Ainsi l'ensemble de son circuit électrique a été repris par la société norvégienne Elpro qui a effectué les travaux en début d'année. Mais depuis, aucune autre nouvelle ne filtre.

Pour mémoire, le Honfleur aurait dû être livré en juin 2019. Le chantier FSG, victime de difficultés à la fois techniques et financières, avait cumulé les retards et depuis le confinement, on savait que le Honfleur ne pourrait être livré avant 2021. Brittany Ferries, elle-même dans une importante tourmente liée à la crise sanitaire et à la perspective du Brexit, avait alors annulé la commande en juin 2020. 

Long de 187 mètres, ce nouveau ferry, initialement prévu pour la ligne Caen-Ouistreham, devait transporter 1680 passagers, 550 voitures et 64 remorques. Conçu pour atteindre une vitesse de 22 nœuds avec une puissance propulsive d’environ 28 MW, il devait être doté d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié, avec une consommation hebdomadaire de 600 m3. Aucune précision sur sa future affectation n'a été faite pour le moment.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Brittany Ferries