Aller au contenu principal

L’océan Indien est un “petit“ océan dont on accède par le canal artificiel de Suez, par plusieurs détroits d’Insulinde (Malacca, Sonde, Lombok), par le cap de Bonne Espérance et le cap Leeuwin au Sud-ouest australien. Cet océan est un espace de transit Est-Ouest aux passages maritimes sensibles et une sorte de super Méditerranée entre continents. Les aspects géostratégiques sont lourds pour les rives de ce vaste espace avec à la fois l’Afrique de l’Est, le Moyen-Orient, le Sous-Continent Indien, l’Asie du Sud-Est et l’Australie. Aux traditions de présence européenne, se sont ajoutés les intérêts américains autour du pétrole et maintenant chinois plus complexes. Les enjeux de commerce et de développement portuaire s’inscrivent dans des dynamiques de marché autour des énergies, des flux et des besoins des pays de la région en premier le géant indien. Il forme aussi et presque depuis le début de l’histoire un enchevêtrement d’intérêts politiques. Tour d’horizon d’un espace géo-dynamique.

- Voir la note de synthèse de l'ISEMAR consacrée à ce sujet

_______________________________________________

L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
ISEMAR - Notes de synthèse et actualités