Aller au contenu principal

Son escale, quelque peu improvisée, devant l'île du Loc'h, dans l'archipel breton des Glénan, n'aura duré que 24 heures. La barge auto-élévatrice Excalibur, dont le convoi formé avec le remorqueur André B s'était trouvé en difficulté dans l'après-midi de jeudi 22 mars, a pu rejoindre Saint-Nazaire, son port de destination. Suite à un incident de remorque apparemment lié aux conditions de mer, la barge de 60 mètres, appartenant à la compagnie britannique Fugro SeaCore, a dérivé jusqu'à s'approcher à un mille de l'île du Loc'h. Les 7 marins embarqués à bord de la barge avaient réussi, dans des conditions difficiles, à déployer les 8 "jambes" de la plateforme et à l'immobiliser.

L'équipe d'évaluation, envoyée par le préfet maritime de l'Atlantique, a examiné la situation dans la matinée de vendredi. Elle a constaté que le gréement de remorquage de l'André B était réparé et que la propulsion du navire permettait d'assurer la reprise du convoi. L'autorisation de repartir a donc été donnée. Au moment de relever les jambes, quatre d'entre elles, endommagées, n'ont pu être totalement remises à poste. Le préfet maritime a alors autorisé l'armateur à les larguer devant Belle Ile pour pouvoir redonner une liberté de manoeuvre totale à la barge. L'armateur prendra en charge le relevage de ces quatre jambes.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM)