Aller au contenu principal

Les chantiers chinois Tianjin Xingang Shipbuilding Heavy Industry ont débuté la construction des nouveaux vraquiers commandés l'été dernier par Louis Dreyfus Armateurs. Le contrat porte sur la réalisation de deux grands navires de type Capesize (180.000 tpl) et quatre unités de type Handymax (40.000 tpl). Les deux têtes de série ont vu leur première tôle découpée en mars, la mise sur cale devant intervenir à partir de l'été. D'un coût de 330 millions de dollars, les six vraquiers doivent être livrés en 2013 et 2014. Longs de 292 mètres pour une largeur de 45 mètres et un tirant d'eau de 18.3 mètres, les Capesize pourront atteindre la vitesse de 14.5 noeuds. Ces navires bénéficieront d'un nouveau design, étudié par LDA et les bureaux d'études du groupe China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC) auxquels appartiennent les chantiers de Tianjin. Il permettra de réduire de 7 à 8 tonnes par jour la consommation de carburant (soit 57/58 tonnes quotidiennement contre 65 pour les Capsize actuels), soit une économie d'environ 2000 tonnes à l'année. On notera que le contrat comprend une option, non encore exercée, pour la réalisation de deux Capesize supplémentaires. Vue de l'un des futurs Handymax de LDA (© : LDA) Les Handymax adoptent, pour leur part, le design B.Delta 37 développé par la société finlandaise Delta Marin. Longs de 180 mètres pour une largeur de 30 mètres, ils présenteront un tirant d'eau limité à 10.5 mètres, contre 11 mètres pour les unités de 37.000 tpl actuellement en service. Ces navires pourront donc accéder à plus de ports en Asie du sud-est, tout en limitant les opérations de dragage. En termes de capacités, les futurs Handymax de LDA disposeront de cinq soutes capables de transporter 50.000 m3 de marchandises. Très polyvalents, ils disposeront de quatre grues de 30 tonnes (équipées bennes) et de « loggers », barres métalliques escamotables situées sur chaque bord et conçues pour le transport de grumes (rondins de bois). Comme les Capesize, ces bateaux présenteront une consommation réduite, avec 4 à 5 tonnes de moins par jour, soit seulement 18 tonnes consommées quotidiennement, ce qui représente une économie en carburant allant jusqu'à 10%.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Louis Dreyfus Armateurs