Aller au contenu principal

Le 07 septembre 2015, à 22h06, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d’Etel intercepte sur VHF 16 des échanges entre le navire à passagers Cap Finistère et un vieux gréement en détresse ayant diffusé un message d’alerte MAYDAY.

Ce navire de plaisance à voiles « SOURIRE », construit en 1965 et en bois, immatriculé à Madagascar et d’une longueur de 12m se trouve alors à 122Nq (environ 200Km) à l’ouest de la pointe de Grave (33).

Le navire Cap Finistère se dirige vers la zone du voilier. Le CROSS ETEL diffuse des messages « MAYDAY RELAY ». A 22h40, il engage l’hélicoptère RAFFUT SAR de l’armée de l’air stationné à Cazaux.

A 23h57, les trois personnes présentes à bord sont récupérées saines et sauves par le « Rescue Boat » du navire Cap Finistère. Liberté de manoeuvre est donné à l’hélicoptère Raffut SAR.

Le voilier se retrouvant à la dérive, partiellement coulé, présente un danger à la navigation. La préfecture maritime de l’Atlantique diffuse un message d’alerte aux navigateurs pour les prévenir du danger.

Le 08 septembre à 07h00, les naufragés recueillis sont débarqués à Bilbao. Dans la matinée du 08 septembre, l’hélicoptère de service public « Guepard Yankee » basé à la Rochelle décolle pour tenter de localiser la coque du voilier.

A 12h00 un avion de patrouille maritime Atlantique 2 (de la Base aéronautique Navale de Lann-Bihoué) est dérouté pour effectuer de nouvelles recherches.

A 15H00, en fin de potentiel il se pose à Lorient.

Les recherches visant à localiser le navire sont infructueuses, faute d’éléments nouveaux elles sont arrêtées.

La préfecture maritime appelle à la plus grande vigilance les navigateurs présents dans la zone.

Communiqué de la préfecture maritime de l’Atlantique, 08/09/15

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM)