Aller au contenu principal

Le Marion Dufresne venait d'appareiller pour OP3, la troisième opération annuelle de ravitaillement des archipels subantarctiques de Crozet, Kerguelen et Saint-Paul-et-Amsterdam. Le navire, propriété des Terres Australes et Antarctiques Françaises et armé par LDA, a dû se dérouter pour rejoindre le chantier CNOI, à l'Ile Maurice, pour passer en cale sèche. Un problème sur l'arbre d'hélice tribord a motivé cette décision.

L'administration des TAAF, interrogée par Mer et Marine, n'a pas encore de précision sur la durée de cet arrêt technique, qui devrait néanmoins être de courte durée. Le navire devrait ensuite reprendre sa rotation, en ajustant son calendrier tout en assurant l'ensemble des besoins logistiques des archipels australs et de leurs bases scientifiques.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) Louis Dreyfus Armateurs