Aller au contenu principal

Le Tellier, doyen des méthaniers français, a rejoint la Belgique en vue d'être démantelé. Après de longues opérations préparatoires et l'obtention de différentes autorisations administratives, le navire a finalement quitté Le Havre le 26 avril, afin d'être remorqué par le Multratug 3 jusqu'à Gand. C'est là que la société Van Heyghen Recycling mènera à bien sa déconstruction. A l'issue d'un appel d'offres international lancé à l'automne 2011 par GDF Suez, ancien armateur du Tellier, cette filiale du groupe Galloo, spécialisée dans le traitement des déchets en France, en Belgique et aux Pays-Bas, a été retenue pour traiter la vieille coque. VHR assurera le désamiantage du méthanier, la traçabilité des matériaux présents à bord, le démantèlement et le recyclage d'un maximum de produits. Ainsi, sur les 11.000 tonnes que pèse le Tellier, VHR devrait valoriser 9900 tonnes de matériaux ferreux, 500 tonnes d'inox, 30 tonnes de cuivre, 30 tonnes de bronze et de laiton, ainsi que 28 tonnes de plastiques. Les matériaux amiantés (dalles, plafonds, planchers...) représentent une centaine de tonnes. En tout, le chantier de démantèlement du navire devrait prendre 12 mois. Pour permettre le transfert de la France vers la Belgique, GDF Suez et Van Heyghen Recycling ont obtenu le feu vert des autorités des deux pays, le Tellier étant soumis à une directive européenne sur l'exportation des déchets. Le Tellier avant son appareillage (© : JACQUES THYEBAUT) Commandé par les Messageries Maritimes et Messigaz, le Tellier a vu sa construction débuter le 10 février 1972 au chantier de La Ciotat. Arrivé pour des tests dans le port de Skikda, en Algérie, le 7 février 1974, il effectua son premier chargement de gaz naturel liquéfié à Arzew 10 jours plus tard, le GNL étant débarqué au terminal de Fos-Tonkin le 20 février. Si le navire a fréquenté quelque peu Le Havre, qui disposait d'un terminal méthanier dans les années 80, il a passé l'essentiel de sa carrière entre Fos et les ports algériens. En près de 40 ans, le navire a réalisé 1956 voyages et effectué 7824 manoeuvres portuaires, le tout pour transporter 74 millions de m3 de GNL et parcourir 1.57 millions de milles. Long de 196.8 mètres pour une largeur de 29.2 mètres et un tirant d'eau de 8.1 mètres, le Tellier pouvait transporter dans ses cuves 40.090 m3 de GNL. Doté d'une turbine Stal-Laval d'une puissance de 12.500 kW, ce méthanier, capable d'atteindre la vitesse de 16.5 noeuds, était le dernier « turbinard » de la marine marchande française. Exploité jusqu'en 2011 par Gasocean, filiale de GDF Suez, le Tellier avait rejoint Le Havre le 6 juillet dernier afin d'y être désarmé.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Engie