Aller au contenu principal

Le navire autonome Yara Brikeland devrait commencer son exploitation dans les jours à venir. Il est sorti des chantiers Vard de Brattvåg, en Norvège et a été remis à son propriétaire, le groupe Yara, en décembre dernier. Pour autant, il ne pouvait pas naviguer tout de suite, puisque l'organisation logistique des usines Yara n'était pas encore complètement adaptée à sa mise en oeuvre. C'est désormais chose faite.

Pour mémoire, le Yara Birkeland est un petit porte-conteneurs disposant d'une propulsion électrique qui devrait naviguer entre les usines Yara de Porsgrunn et les ports de Brevik et Larvik, situés à proximité. C’est Kongsberg qui s’occupe de la propulsion et Leclanché qui fournit les batteries. D'une longueur de 80 mètres, il dispose d'une propulsion de 7 MWh et peut navigueur à 13 noeuds. Il peut transporter 120 conteneurs. Sa navigation sera surveillée par trois centres de contrôle situés à proximité.

Le coût total du Yara Birkeland est estimé à 26 millions d’euros. Soutenu par le gouvernement norvégien dans le cadre de sa politique en faveur de solutions plus respectueuses de l’environnement, le projet a reçu une subvention publique de près de 14 millions d’euros.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande