Aller au contenu principal

Rotterdam n’en finit pas de recevoir des unités neuves à l’occasion de leur escale inaugurale. Après celle du MSC Gülsün mardi 3 septembre, c’était hier au tour du Sixtine, le dernier né de l’armement belge Cobelfret. En provenance directe de Corée du Sud au terme d’un voyage de 41 jours, le roulier a rejoint le terminal maison à Rozenburg. La cérémonie passée, il sera affecté sur des lignes desservant la Belgique, les Pays-Bas, l’Angleterre et l’Espagne.

 

Diaporama orphelin : container

 

Présentant une jauge brute de 50 443 tonneaux, le Sixtine est long de 216,47 mètres, large de 32,60 et a un tirant d’eau maxi de 8,20 mètres à pleine charge. Sa construction avait débuté le 17 décembre 2018 dans le chantier naval Hyundai Heavy Industries d’Ulsan et sa livraison est intervenue le 25 juillet dernier, soit 30 semaines plus tard seulement ! Dans ses immenses garages, il peut embarquer 5400 mètres linéaires de fret correspondant à environ 400 remorques de poids-lourds. Il est propulsé à 20 nœuds par un MAN-B&W à 7 cylindres développant 12 460 Kw (16 900 Bhp) entraînant une hélice à pas variable et est équipé de systèmes de traitement des fumées. Pour l’assister lors des manœuvres portuaires, il est doté de deux propulseurs d’étrave et de deux propulseurs arrière en tunnel.

Un article de Marc Ottini

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande