Aller au contenu principal

A l’issue d’un arrêt technique de plusieurs semaines au chantier Damen Shiprepair Brest, le câblier Raymond Croze est sorti le 4 mai de cale sèche. Quittant la forme 1, le navire a appareillé pour la mer d’Iroise, où il a réalisé différents essais avant de revenir à quai. L’occasion de remarquer que le Raymond Croze a abandonné le logo de France Telecom Marine pour celui d’Orange. Et que sa coque a bénéficié d’un bon coup de peinture, dont le navire avait vraiment besoin après une activité intensive en mer. Construit aux Ateliers et Chantiers de La Rochelle en 1983, le Raymond Croze mesure 107 mètres de long pour 17.8 mètres de large. Il s’agit de l’un des trois câbliers actuellement exploités par France Telecom Marine, dont la flotte comprend également son sistership, le Léon Thévenin (livré en 1983 par les chantiers du Havre), ainsi que le René Descartes, réalisé en Corée du Sud et livré en 2002.

 

 

74763 cablier raymond croze
© MICHEL FLOCH

Le Raymond Croze à sa sortie d'arrêt technique (© : MICHEL FLOCH)

 

74762 cablier raymond croze
© MICHEL FLOCH

Le Raymond Croze à sa sortie d'arrêt technique (© : MICHEL FLOCH)

 

74764 cablier raymond croze
© MICHEL FLOCH

Le Raymond Croze avant son arrêt technique (© : MICHEL FLOCH)

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Câbles sous-marins Damen Shiprepair Brest