Aller au contenu principal

Il aurait dû entrer en service début 2021. Ce sera finalement début 2022 que le ferry Viking Glory sera aligné par Viking Line sur la rotation entre Turku, l'archipel d'Åland et Stockholm. Actuellement en construction dans les chantiers chinois Xiamen Shipbuilding Industries Co, le Viking Glory mesurera 222.6 mètres de long et affichera une jauge de 63.800 GT, ce qui en fera l’un des plus grands ferries exploités en Europe. Armé par environ 200 membres d’équipage, il pourra accueillir jusqu’à 2800 passagers et comptera 1500 mètres linéaires de garages. Le Viking Glory comptera 922 cabines et de nombreux espaces publics, dont le design a été confié au cabinet Koncept Stockholm.

Conçu pour naviguer dans les eaux froides de la Baltique, encombrées de glace en hiver, il répondra à la certification Ice Class 1A Super. Côté propulsion, le navire sera équipé de moteurs 31DF de Wärtsilä  fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL). ABB fournira les propulseurs d’étrave et deux Azipod de type XO 2100, ainsi qu’un nouveau système d’automatisation, ABB Ability System 800xA, qui permettra d’intégrer sur une seule et même plateforme électronique les systèmes d'alimentation, de propulsion et de gestion du navire. Les marins auront ainsi une vue d’ensemble sur tous les systèmes critiques.

En revanche, il ne sera pas, comme l'a confirmé la direction de Viking Line à Mer et Marine, équipé des deux turbovoiles initialement prévues. Celles-ci pourront être installées en retrofit, le navire étant prévu pour pouvoir les accueillir. Un autre navire de la compagnie, le Viking Grace expérimente de rotor-sail de Norsepower depuis 2018.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande