Aller au contenu principal

Même si l’aventure se poursuit avec d’autres avions, c’est une page d’histoire industrielle et maritime qui se tourne pour Airbus et Louis Dreyfus Armateurs. Le roulier Ville de Bordeaux, qui avait été spécialement conçu pour transporter les éléments du plus gros avion commercial au monde et avait inauguré en 2004 la nouvelle logistique maritime de l’avionneur européen, a quitté hier le port de Saint-Nazaire. A bord, les toutes dernières sections d’A380, dont deux éléments livrés par le site local d’Airbus, celui de Gron. Arrivées vendredi au terminal roulier de Montoir-de-Bretagne, ces pièces imposantes ont été embarquées hier sur le Ville de Bordeaux, fraîchement arrivé au petit matin d’Hambourg, où Airbus fabriquait aussi des éléments de son très gros porteur.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Louis Dreyfus Armateurs Airbus