Aller au contenu principal

Le Wind of Pride, acquisition récente de Louis Dreyfus Armateurs (LDA), doit rejoindre la base LD Travocean de Dunkerque, dimanche 15 septembre. Après un arrêt de plusieurs années, l’ex-Toisa Voyager a été remis en route en Angleterre où il avait auparavant été désarmé. À Dunkerque, le supply, qui n’est pas encore opérationnel, doit subir des travaux d’adaptation aux nouvelles missions que souhaite lui confier LDA, dont la volonté est d'en faire un navire « polyvalent ».

Si le Wind of Pride dispose d’un équipage, on ignore encore si des contrats lui sont attribués. « On sait qu’on va l’utiliser sur un certain nombre de contrats. Aucun ne va se manifester rapidement, mais on regarde un certain nombre d’options, on a plein de projets », indique-t-on chez LDA.

Long de 80 mètres pour une largeur de 17 mètres et un port en lourd de 3500 tonnes, il appartenait à la compagnie Toisa Offshore, qui a cédé de nombreux actifs ces derniers mois. Ce navire, construit en Chine en 2006, doit permettre de développer l’activité de LDA dans les énergies marines renouvelables. La base de Dunkerque permet notamment d’accéder rapidement aux champs éoliens offshore d’Europe du Nord.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Louis Dreyfus Armateurs