Aller au contenu principal

L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a publié ce mois-ci une nouvelle note de synthèse, consacrée aux géants européens du maritime.

Les guerres commerciales de la Présidence Trump, le Brexit à la fin de la dernière décennie et surtout maintenant la crise sanitaire et l’agression russe contre l’Ukraine ont montré que l’économie globale n’avançait pas sur un long fleuve tranquille. Le transport maritime est l’un des outils majeurs de cette économie contemporaine née il y a vingt ans et qui implique toutes les nations du monde. Depuis 3000 ans en Méditerranée, 1500 en Europe du Nord et 1000 sur l’ensemble de la terre, des navires européens font du commerce maritime. Si l’on prend la période la plus récente depuis l’après-guerre, les maisons qui font cette maritimité européenne ont naturellement changé et évolué, mais à l’évidence à Oslo, Copenhague, Hambourg, Marseille, Naples ou au Pirée s’incarne aujourd’hui l’une des forces économiques du continent. Ces compagnies maritimes constituent l’un des atouts européens dans la globalisation mais sont aussi redevables des challenges environnementaux qu’exige notre époque.

- Lire la suite de la note de synthèse de l’ISEMAR sur les géants européens du maritime

_______________________________________________

L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pôle unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
ISEMAR - Notes de synthèse et actualités