Aller au contenu principal

L'autonomisation des navires est décidément bien en marche et c'est un autre poids lourd de la navale, le groupe finlandais Wärtsilä, qui rejoint la course déjà bien disputée dans le domaine lancée par Rolls-Royce et Kongsberg. 

Pas de drone pour l'instant, mais un navire de 80 mètres, le PSV Highland Chieftain de l'armement américain Gulfmark qui a été contrôlé à 8000 km de distance. Le 21 août dernier, alors qu'il se trouvait en Ecosse, le navire offshore a, pendant 4 heures, effectué des manoeuvres de positionnement dynamique commandées depuis le centre de contrôle Wärtsilä de San Diego. Il aura suffi de rajouter un logiciel à la console DP du bord, équipé de la plateforme NACOS de Wärtsilä. Aucun relais à terre, ni même une liaison satellite spécifique, il aura suffi d'utiliser la liaison à bande passante habituelle pour permettre aux ingénieurs de prendre le contrôle de la console.

Le groupe finlandais travaille sur ses solutions à distance depuis janvier 2016. Ce premier essai réussi devrait en appeler d'autres. Wärtsilä souhaite ainsi développer des solutions standards pour des clients voulant tester ou régler leurs DP à distance. Il devrait également servir à développer des procédures d'accostage automatique.

 

173865 wartsila navire commande à distance
© WARTSILA

Le Highland Chieftain (DROITS RESERVES)

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande