Aller au contenu principal

Enfin. Après plusieurs semaines d'actions des syndicats, armateurs et même de plusieurs organisations internationales, la vaccination prioritaire des marins a enfin été actée par le gouvernement français. De manière assez incompréhensible, les navigants n'étaient pas, jusqu'ici, considérés comme professions éligibles à la vaccination contre le Covid-19. Et ce, alors même que les marins, particulièrement ceux au long cours, sont confrontés à des passages de frontières, des quarantaines, mais aussi, à bord, à un éloignement de toute structure hospitalière en cas de maladie. 

Un arbitrage de Matignon en milieu de semaine dernière a permis de mettre fin à cette situation. La Task Force Vaccination, responsable, en France, de la priorisation des groupes professionnels, a inclus les marins dans les personnes bénéficiaires de cet accès. Cette priorité s'applique à tous les marins de commerce et de grande pêche et sans aucune limitation d'âge. Toutes les Agences Régionales de Santé ont été prévenues de ce nouveau classement.

Les marins pourront prendre contact avec un centre de vaccination, via les plateformes dédiées ou par téléphone, pour des vaccins ARN (Pfizer ou Moderna), en cochant la case réservée aux professionels de la santé. Ils devront ensuite se présenter avec leur livret professionnel maritime et une attestation-type qui leur sera fournie par leur armement. 

Dans un deuxième temps, les médecins des gens de mer devront être également mobilisés dans la campagne de vaccination.

Ce classement prioritaire s'applique aux marins français. La question de la vaccination des marins d'autres nationalité à bord des navires français n'est pas encore résolue.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Divers marine marchande