Aller au contenu principal
La fédération nationale des syndicats maritimes CGT et l’UGICT , suite à l’annonce du dépôt de projet de loi autorisant les gardes armés privés sur les navires de commerce français, ont fait savoir qu’ils considèrent « que la protection des personnels embarqués sur tout navire battant pavillon français relève de la responsabilité de l’Etat vis-à-vis des citoyens que sont les marins français, et ce, en quelque lieu que ce soit ». Et que cette protection « doit donc être assurée par des militaires français ». 
Pour mémoire, les dernières statistiques font état d’une proportion d’environ 30% de navires de commerce français ne pouvant bénéficier d’équipes de protection militaires. Les syndicats considèrent cependant que « le recours à des gardes privés, par défaut et dans l’intérêt des personnels embarqués, ne doit être qu’un ultime recours juridiquement encadré et ne peut être que temporaire ».
 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Piraterie et brigandage maritime