Aller au contenu principal

Les travaux préparatoires en vue de l’enlèvement de l’épave du X-Press Pearl, de X-Press Feeders, dont une partie émerge, ont débuté au Sri Lanka. Selon le site d’information srilankais News First, le pays a « lancé une opération pour récupérer les conteneurs de fret et autres débris reposant au fond de l'océan ». Une ONG de défense de l’environnement, The Pearl Protectors, a publié des photos où l’on voit un navire soulever des débris à proximité de l’épave pour les placer dans des conteneurs. Ces travaux sont menés par une société américaine basée en Floride, Resolve Marine, également en charge de la surveillance de l’épave.

Par ailleurs, la société Shanghai Salvage Company (SCC), qui dépend du ministère chinois des Transports, a signé le 2 décembre un contrat avec l’armement X-Press Feeders pour retirer l’épave de l’X-Press Pearl, rapporte la presse srilankaise. Une équipe a été constituée et du matériel mobilisé pour éliminer l’épave, mais aussi les débris autour qui ont été repérés en auscultant les fonds marins pendant les mois de juillet et août. Des remorqueurs doivent veiller à éviter de nouvelles pollutions et des équipes prêtes à intervenir en cas de déversement d’hydrocarbures, alors que l’eau sera régulièrement échantillonnée.

Les autorités srilankaises sont en discussions avec le propriétaire et l’assureur du porte-conteneurs pour obtenir une compensation sur le volet environnemtal. Le navire avait notamment déversé des milliards de granules de plastique qui représentent un danger pour la faune en cas d’ingestion. Déjà, 3.2 millions d’euros ont été versés pour les impacts économiques, dont une partie a été reversée aux pêcheurs locaux.

Le X-Press Pearl, porte-conteneurs de 2700 EVP et 186 mètres de long battant pavillon de Singapour, a pris feu devant la port de Colombo en mai. Après avoir brûlé pendant des jours alors qu'il se trouvait au mouillage, il a fini par sombrer. A bord, se trouvait 1486 conteneurs, contenant notamment 25 tonnes d'acide nitrique.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande