Aller au contenu principal

Le groupe français Nexans vient de baptiser son tout nouveau câblier, le Nexans Aurora, construit dans les chantiers norvégiens Ulstein. Conçu par Skipsteknisk pour intervenir non loin des côtes dans des eaux peu profondes mais aussi pour des opérations en haute mer avec des équipements de pose de câbles fournis par Maats Tech, ce navire câblier DP3 mesure 149.9 mètres de long pour une largeur de 31 mètres. Il présente une capacité de charge de câbles de 10.000 tonnes, dispose d'un système d'alimentation en courant quai et peut accueillir 90 personnes. Il est équipé d’un cabestan spécial de 75 tonnes offrant une capacité de pose de câbles par des profondeurs d’eau de 2000 mètres et au-delà. Il est également capable de poser des interconnexions.

Nexans, qui possède déjà un autre navire - le Nexans Skagerrak - s'est fermement positionné sur le marché de l'éolien offshore et a déjà investi plus de 500 millions d'euros dans ce secteur. Début 2021, le groupe a remporté un contrat pour le projet offshore Equinor au Brésil et a signé un contrat de fournisseur préférentiel pour le projet éolien offshore Empire Wind à New York. Dans le cadre de son partenariat avec Ørsted aux Etats-Unis, il va fournir des câbles destinés à raccorder des parcs éoliens offshore au réseau des Etats-Unis.

Une fois en service, le Nexans Aurora posera des câbles d’exportation pour des parcs éoliens et des interconnexions à travers le monde, à l’exemple de la liaison Seagreen OWF en Ecosse, de l’interconnexion Crète-Attique en Grèce ou du projet Empire Offshore Wind aux Etats-Unis.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Ulstein Câbles sous-marins