Aller au contenu principal

L'armement Mitsui O.S.K. Lines et le consortium de recherche e5 Lab s’associent pour développer un voiturier fonctionnant à l’hydrogène. Les deux Japonais ont signé un MOU pour mener des études sur un navire équipé d’un système de pile à hydrogène et de batteries à grande capacité.

Ce ro-ro serait zéro émission (pas de CO2, SOx, NOx ou particules fines) quand il navigue dans les eaux côtières ou les ports. Il serait alors propulsé par l’électricité produite par le système de pile à hydrogène et les batteries. En haute mer, il aurait recours au GNL. Des études de faisabilité technologique et commerciale doivent être conduites dans un premier temps, avant une phase de développement.

 

221021 Schema MOL
© MOL

(© MOL)

 

MOL a lancé en 2012 le Emerald Ace, un ro-ro hybride fonctionnant avec des panneaux solaires. Ce navire mesure 200 mètres de long par 32 de large pour une capacité de 6.400 véhicules. Ses panneaux solaires lui permettent d’alimenter le navire lorsqu’il est au mouillage, afin éviter d’avoir recours au diesel. L'armement a aussi obtenu récemment, avec le chantier Oshima, l'approbation de principe de la société de classification NK pour leur concept Wind Challenger. En développement depuis 2008, il vise à l'installation d'une propulsion vélique auxiliaire basée sur une voile rigide téléscopique.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande