Aller au contenu principal

L’armement suisse Mediterranean Shipping Company annonce avoir transporté 1,9 million de conteneurs reefers en 2020. Il dépasse son précédent record de 2018. Un article d'Hervé Deiss de Ports et Corridors

En 2020, MSC a battu son propre record en transportant 1,9 million de conteneurs reefers dans le monde. Un exploit dans une économie malmenée pendant la crise sanitaire mondiale, indique l’armement.

Le respect de la chaîne du froid

Ces conteneurs sous température contrôlée permettent d’apporter sur la table des consommateurs et dans tous les endroits de la planète des produits qui doivent être conservés à une température donnée. Ainsi, pour prendre l’exemple de la banane, elle doit voyager dans un conteneur dont la température ne doit pas dépasser 13,7C° et un taux d’humidité spécifique pour éviter qu’elle n’arrive noircie dans nos assiettes. « Les conteneurs reefers nous permettent de garder les aliments en respectant la chaîne du froid et avec une grande qualité même sur des grandes distances », indique l’armement suisse. Sur la dernière décennie, le transport de fruits frais a augmenté de 40%. Une tendance qui s’est accentuée en 2020 avec le besoin de disposer de fruits riches en vitamine C ainsi qu’une volonté de consommer des aliments frais.

Une flotte de 15 000 conteneurs

MSC a entrepris un programme d’investissement en 2020. L’armement a fait construire 15 000 conteneurs Star Cool l'année dernière. De plus, les derniers navires sortis des chantiers, à l’image du MSC Gülsün, offrent une capacité supplémentaire de 2000 prises pour brancher ces conteneurs par rapport aux navires de la génération précédente. Une augmentation de la capacité reefer qui a vu la croissance du nombre de conteneurs réfrigérés échangés entre l’Europe et l’Asie pour des produits comme les boissons, les produits pharmaceutiques ou les produits surgelés.

Une demande croissante

« Les conteneurs reefers et les solutions sous température contrôlée ont conquis bon nombre de chargeurs en 2020. La croissance de la demande a ouvert de nouveaux marchés auxquels nous avons pu apporter une solution avec nos équipements », indique Giuseppe Prudente, directeur logistique de MSC.

Des fruits hors saison

Ainsi, en 2020, MSC a réalisé le premier chargement de clémentines chiliennes à destination de Hong Kong. Peu de temps après, ce sont des avocats colombiens qui sont partis pour la Chine. En 2021, après la récolte conséquente de myrtilles en Afrique du Sud, MSC réalise une grande partie des exportations vers Rotterdam avec son service reliant le sud de l’Afrique avec l’Europe.

Étendre la conservation et reculer la date de maturité

Pour répondre à la demande, MSC a investi dans de nouvelles technologies. L’armement utilise un système de contrôle de la température et de traitement du froid dans ses boîtes. Pour cela, il fait appel à des systèmes comme XtendFRESH, pour conserver plus longtemps les produits transportés en froid, et Star Cool, des conteneurs développés par le groupe Mærsk pour une meilleure gestion des données du contrôle de température. Ces deux systèmes permettent aussi d’étendre la durée de conservation des produits en régulant l’oxygène et le dioxyde de carbone pour réduire le temps d’arrivée à maturité des produits. Quant au contrôle du froid, il permet d’éliminer les insectes dans les fruits en réduisant la température de la pulpe et la maintenir pendant une période donnée selon différents critères, en fonction du pays d’origine, de celui de destination et du type de produit.

© Un article de la rédaction de Ports et Corridors. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Mediterranean Shipping Company - MSC