Aller au contenu principal

Construit en 1999 par le chantier sud-coréen Samsung Heavy Industries situé sur l’île de Geoje, le Tasmanian Achiever a quitté les eaux du « Bass Strait » puis de la Tasmanie pour rallier la Méditerranée. Parti de Melbourne comme son sister-ship Victorian Reliance le 15 avril dernier pour être mis au mouillage sur rade de Singapour trois jours plus tard, le Tasmanian Achiever a tout récemment été acheté par la société Conglomerate Maritime Limited of Guernsey et placé sous pavillon portugais de Madère. Il sera exploité par l’armement italo-suisse Mediterranean Shipping Company pour assurer une ligne Ro-Ro entre l’Italie et l’Afrique du Nord aux côtés de l’affrété MSC Bridge (ex: Stena Forwarder / Sea Centurion / Mont Ventoux / Wilhelmsborg / Ark Forwarder). Pour cela, il a pris le nom de Jolly Express et fait route actuellement vers le Canal de Suez avant de rallier un chantier italien ou turc qui le convertira en porte-conteneurs roulier. Tout récemment, MSC vient de racheter via sa filiale Marinvest 49% du capital de Linea Messina, d’où ce nom en « Jolly » propre à cet armement italien.

Etant jusqu’à ces derniers temps la propriété de la « Bank of Australia » depuis 2002, les deux rouliers qui furent jumboisés en 2004 chez Sembawang à Singapour, étaient exploités par TOLL entre Melbourne et Burnie (Nord de la Tasmanie) depuis cette même date. De 1998 à 2002, ils étaient alignés sur cette route par Brambles Shipping. D’une jauge brute de 20343 tonneaux, le Jolly Express apportera une capacité importante en Méditerranée puisqu’il dispose – actuellement – de 2524 mètres linéaires de roulage – soit l’équivalent de 210 remorques routières – et peut embarquer 592 Evp. Il possède aussi des cabines pour 12 passagers ou chauffeurs.

Aujourd’hui longs de 184 mètres pour 23,64 de large et un tirant d’eau de 6,35 mètres, le Jolly Express et le Victorian Reliance sont motorisés par quatre Wärtsilä à quatre temps de huit cylindres en ligne développant une puissance totale de 14720 Kw (19740 Bhp) et leur donnant une vitesse de 20,5 nœuds. Pour les assister durant les manœuvres, ils sont équipés de deux propulseurs d’étrave de 750 Kw.

Les Tasmanian Achiever et Victorian Reliance ont été suppléés par deux autres rouliers de plus grande capacité construits par le chantier chinois de Jinling qui assurent les mêmes traversées nocturnes du Détroit de Bass. D’une capacité de 3084 ml correspondant à 250 Mafi ou 700 Evp + 60 voitures (soit 40% de plus que leurs aînés) ils ont été baptisés Tasmanian Achiever II et Victorian Reliance II.

Texte et photo: Marc OTTINI

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Divers marine marchande