Aller au contenu principal

La règlementation française en matière de lutte contre la pollution de l’air par les navires a évolué sur plusieurs points cette semaine. Ce qui se traduit par l’amendement de la division 213 de l’arrêté du 23 novembre relatif de la sécurité des navires.

Avec en premier lieu, l’interdiction totale de la détention de fuel contenant plus de 0.5% de soufre pour tous les navires n’ayant pas de scrubbers.

Pour les navires équipés de scrubbers, ils seront autorisés à utiliser du fuel à teneur supérieure à 3.5% de soufre mais, en revanche, uniquement en mode close-loop, c’est-à-dire en stockant les eaux de lavage à bord et sans aucun rejet. Pour mémoire, l’utilisation des scrubbers open-loop est, par ailleurs, déjà interdit dans plusieurs ports français. Comme dans de nombreux pays dans le monde et alors que l’OMI pourrait examiner des restrictions d’usage au niveau mondial.

Enfin, les navires au mouillage devront utiliser du combustible à 0.1% de soufre après 2 heures d’escale, quand ils ne sont pas en attente d’entrée dans un port.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande