Aller au contenu principal

Armateurs, syndicats de marins et employeurs maritimes ont annoncé, jeudi 16 décembre, le lancement d’un programme, le Crew Enhanced Quarantine International Program (#CrewEQUIP) pour former un réseau approuvé de lieux d’installation en quarantaine pour favoriser les relèves d’équipage. Une initiative pour permettre aux marins de rejoindre en sécurité leurs navires, alors que les gouvernements ferment les frontières avec l’apparition du variant Omicron.

Le programme doit dresser une liste d’hôtels de confiance disponibles pour les quarantaines qui auront été « examinés de manière indépendante », explique l’International Chamber of Shipping, qui porte le programme avec l’International Maritime Employers' Council (IMEC) et International Transport Workers’ Federation (ITF). Elle ajoute que « le programme est conçu pour surmonter les changements fréquents dans les politiques frontalières des gouvernements qui affectent les équipages internationaux en ayant les standards et protocoles les plus élevés de l'industrie, garantissant que le programme permette aux équipages d’accéder à leurs navires, même si les gouvernements augmentent leurs exigences de quarantaine ».

Armateurs, agents, gestionnaires de navires peuvent recommander des lieux de quarantaine. Le programme a déterminé des normes d’hygiène, d’intégrité des tests et de sécurisation des données pour qu’ils soient ensuite reconnus. Ils devront passer une inspection du Lloyd's Register.

Le but est d’éviter de revivre la grave crise des relèves provoquée par la pandémie, durant laquelle 400.000 marins se sont trouvés bloqués à bord de navires après expiration de leurs contrats, en 2020. Un nombre équivalent de marins ne pouvait pas accéder aux navires et gagner leur vie.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande