Aller au contenu principal

Un navire battant pavillon Hongkongais a été abordé mardi par des hommes armés alors qu’il se trouvait au mouillage à Fujaïrah (Emirats arabes unis), à proximité du détroit d’Ormuz. Ces hommes ont pris le contrôle du navire brièvement avant de le libérer.

Selon le consultant Dryad Global, qui a signalé l’incident, il s’agirait du SC Taipei, un tanker de 159.61 mètres de long, pour 23 de large, à bord duquel se trouvaient 22 chinois. Il aurait été abordé alors qu’il se trouvait à 50 milles de Fujaïrah et 47 milles du port iranien de Bandar e-Jask, attendant des instructions pour approcher du port d’Al-Jubail, en Arabie saoudite, et y charger. Après avoir été abordé, il aurait été emmené vers les eaux iraniennes jusqu’à trois milles du port de Ras Al Kuh, avant d’être libéré et de retourner à Fujaïrah.

Personne n’a reconnu la responsabilité de cette action, mais les regards se tournent vers l’Iran, même si les motivations d’une telle action seraient difficiles à décrypter.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande