Aller au contenu principal

Des intrusions sur des navires, souvent doublées de vols, se multiplient ces derniers temps dans l’est du dispositif de séparation des trafics du détroit de Singapour. A tel point que le centre d’information de l’organisation asiatique de lutte contre la piraterie ReCAAP (accord sur la coopération régionale pour combattre la piraterie et le vol à main armée contre les navires en Asie), basée à Singapour, a émis une alerte jeudi 21 octobre.

Entre le 6 et le 20 octobre, elle a recensé six incidents concernant des navires faisant route dans l’est du détroit de Singapour. Comme souvent, il s’agit de vols de pièces détachés par des personnes qui se glissent en salle des machines et prennent la fuite quand elles sont découvertes. Cependant deux incidents plus inquiétants se sont produits. Le 15 octobre, sept à huit personnes ont attaché un membre d’équipage pendant qu’ils volaient des pièces détachées. Surtout, le 20 octobre, cinq personnes non autorisées ont été vues en salle des machines avec des armes à feu, un fait rare dans cette zone. Cependant elles n’en ont pas fait usage et elles ont pris la fuite quand l’alarme a été donnée.

 

264092 incidents singapour
© RECAAP ISC

(© RECAAP ISC)

 

Le ReCAAP ISC souligne que 22 incidents sont survenus au large de Tanjung Pergam qui concentre la majorité des cas, tandis qu’ils sont en recrudescence à proximité de l’île de Nongsa. Depuis le début de l’année, 32 incidents ont été rapportés. Les malfaiteurs n’ayant pas été arrêtés, l’organisation souligne que ce risque de faits risquent de se reproduire.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Piraterie et brigandage maritime