Aller au contenu principal

L’Aldan, un transporteur de produits pétroliers battant pavillon du Liberia, est retenu au port d’Almeria, en Espagne. Ce navire de 182 mètres, construit en 2003, est soupçonné de rejet illicite d’eaux noires au large des Canaries. Madrid lui avait ordonné, le 13 juin, de rejoindre le port andalou après avoir été surpris en flagrant délit. Une nappe de 55 km2 avait été repérée par le satellite de l’EMSA (agence européenne de sécurité maritime), à 147 milles de lîle de La Palma, dans la ZEE espagnole. L’information avait été confirmée par un avion de surveillance maritime. Un bâtiment de la marine espagnole s’est assuré que le capitaine respectait l’ordre.

 

Diaporama orphelin : container

 

Le ministère des Transports a indiqué qu’il serait retenu, tant que ses gestionnaires ne déposeraient pas une une caution. « Compte tenu de la gravité des événements, ils pourraient faire face à l'une des sanctions les plus sévères imposées à ce jour par la Direction générale de la marine marchande », indique-t-il. Selon la base Equasis, le propriétaire de l'Aldan est Baht Shipping Corp, et il est opéré par Muhit Maritime FZE, tous deux basés dans la zone franche de Jebel Ali, aux Emirats arabes unis. D’après le Lloyds List, Muhit Maritime est sous le coup d’une enquête aux Emirats pour avoir transporté du brut au Venezuela, l’an dernier. L’Aldan a changé à de multiples reprises de propriétaire et ses données de suivi AIS comportent des lacunes.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande