Aller au contenu principal

Réalisé par le chantier philippin du groupe australien Austal, l’Aremiti 6, nouveau navire de la compagnie polynésienne SNC Aremiti, a rejoint fin août Tahiti. Il est affecté au transport entre Papeete et Moorea, première liaison maritime de Polynésie française avec plus de 1.6 million de passagers par an. Il remplace sur cette ligne l’Aremiti 5, navire de 56 mètres de long pour 14 mètres de large datant de 2004, lui-aussi réalisé par Austal et qui dispose d’une capacité de 697 passagers et 30 véhicules légers.

Moins grand mais plus rapide, son successeur, d’une longueur de 49.9 mètres pour une largeur de 14.5 mètres, peut atteindre la vitesse de 36 nœuds. Il lui faut moins d’une demi-heure pour relier les deux îles, ce navire en aluminium pouvant accueillir 550 passagers assis (620 au maximum selon Austal) et 30 motos (ou 5 véhicules).

Le Haut-commissariat de la République en Polynésie française a annoncé le 4 septembre que l’Arameti 6 va bénéficier d’une défiscalisation nationale. Sur les 20 millions d’euros investis (2.377 milliards de francs Pacifiques) dans ce nouveau navire, son armateur va bénéficier d’une réduction d’impôt de 6 millions d’euros (716 639 Fcfp).

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande