Aller au contenu principal

En 1991, la SNCM procédait à l’acquisition d’un roulier à la silhouette particulière auprès de Stena Line afin de le fréter au groupement Sud-Cargos. Renommé Sainte Baume (nom d’un massif situé en Provence) ce navire est sorti du chantier japonais Kawasaki de Kobé en 1979 sous le nom d’African Soul. En 1982, il passe sous contrôle norvégien et devient le Balder Freighter. Puis trois ans plus tard, on retrouve ce roulier d’un port en lourd de 15347 tonnes comme Fortlee, nom qu’il conserve deux ans. Stena Line s’en porte acquéreur et rebaptisé Stena Trader, il part naviguer quelques mois en Baltique avant de faire son apparition sur la route entre Vlaardingen (Pays-Bas) et Harwich.

Très vite devenu trop petit pour cette ligne historique et toujours d’actualité, il est mis en vente. D’un gabarit correspondant parfaitement à la desserte des ports du Maghreb, il intéresse la SNCM qui s’en porte acquéreur. Et c’est sous la conduite de son nouvel équipage français qu’il rejoint Marseille pour subir un bref arrêt technique durant lequel on lui peint les marques SNCM-Ferryterranée sur ses flancs et les couleurs de Sud Cargos (*) dans sa cheminée, avant d’entrer en exploitation pour son nouveau propriétaire. Comble de malchance car, sur une décision de l’Union Européenne, l’accord bilatéral franco-tunisien mis en place quelques années auparavant est soumis à l’ouverture à concurrence dès le 1er janvier 1993, ce qui aura pour conséquence d’entraîner une importante baisse des tarifs de fret. Trop importante pour une SNCM qui risquerait vite de se trouver en difficultés financières tout en souhaitant tout de même continuer l’exploitation du Sainte Baume.

Pour cela, la SNCM créé une société mixte établie sous le nom de SMIP, laquelle aura la responsabilité de louer des navires exploités sur les lignes internationales. Et, le 31 août suivant le roulier est vendu à la société « écran » Overseas Freighters Ltd établie à Nassau et passe sous pavillon des Bahamas avec le nom de Southern Trader. La Compagnie de Navigation d’Orbigny le prend en location tout en assurant sa gestion technique et son management. Et comme prévu, il est frété à la SNCM qui le loue à Sud Cargos. Un montage très complexe pour pérenniser l’exploitation de cette ligne sur la Tunisie qui reste malgré tout rentable et stratégique. Dix ans s’écoulent avant que le Southern Trader soit revendu à la société égyptienne Demline mieux connue sous sa marque commerciale Fast Line, que l’on peut lire sur la coque de ses unités. – Pour mémoire, Demline avait acheté l’ancien transporteur de voitures Le Mans de la Carline devenu C.R Casablanca aux Chargeurs Réunis par la suite. Aujourd’hui démoli, il avait été renommé Sea Runner. – En juin 2003, il passe sous la bannière maltaise en devenant le Fast Arrow et pendant sept ans il reviendra régulièrement à Marseille dans le cadre d’une ligne entre Alexandrie – Malte et Marseille. En septembre 2010, le Fast Arrow est affrété par la société de transports maritimes Naif Marine Services basée à Dubai qui l’utilise entre les ports émiratis, Umm Qasr en Irak et Suez. 

Sous une livrée bleue flanquée de NAIF MARINE, l’actuel Jabal Ali 1 (**) se montre très polyvalent puisque outre sa grande porte-rampe située à la poupe, il en possède une seconde sur son arrière bâbord, ce qui lui offre la possibilité de charger simultanément du fret roulant et des conteneurs en pontée lorsqu’il est amarré bâbord à quai.

Long de 148 mètres, large de 24 pour un tirant d’eau maximal de 8 mètres, l’ancien Sainte Baume a une capacité de 136 poids-lourds et 135 voitures ou 544 conteneurs de 20’, dont 50 reefers. Armé aujourd’hui par un équipage composé de 22 Egyptiens, cette unité motorisée par deux MAN-Kawasaki à 6 cylindres de 4413 Kw chacun, soit 8826 Kw (12000 ch) continue de sillonner les eaux du Golfe Persique, du Golfe d’Aden et de la Mer Rouge. Et après 42 ans de service, le Jabal Ali 1 est toujours motorisé par ses deux MAN-Kawasaki installés à sa construction qui doivent commencer à s’essouffler…   

(*)  Sudcargos, aujourd’hui racheté par CMA CGM était un consortium mis en place par les armements Daher, la Société Navale Caennaise et la SNCM pour exploiter en commun leurs fonds de commerce au départ des ports français méditerranéens vers l’Algérie et la Tunisie.

(**) Le Jabal Ali 1 a repris le nom d’un précédent Jabal Ali 1 qui avait également navigué sous le pavillon tricolore comme Penn Ar Bed, de 1974 à1984 pour la BAI, devenue Brittany Ferries.

Texte et photos: Marc Ottini

 

263090 sainte Baume
© MARC OTTINI

En juillet 2003, le Southern Trader est devenu le Fast Arrow sans être passé en cale sèche car il est encore sous les couleurs de la SNCM.

 

263094 sainte Baume
© MARC OTTINI

En mars 2010, le Fast Arrow a pris la livrée de son nouvel armement Demline. Il est à quai à Marseille pour l’une de ses escales régulières.

263093 sainte Baume
© MARC OTTINI

Vue de l’arrière de l’ancien Sainte Baume avec ses deux porte-rampe.   

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande