Aller au contenu principal

Les opérateurs portuaires marseillais n’auront pas oublié les petits navires rouliers de la COTUNAV – Compagnie Tunisienne de Navigation – Mejerda et Nebhana, qui ont assuré entre 1977 et 1998 les liaisons entre le port de la cité phocéenne et la Tunisie. Après 44 ans de navigation, le premier cité est toujours en service.

Construit en 1977 à Emden (Allemagne), le Mejerda est devenu le Clipper Cayenne en 1998 pour Groupe Viking basé au Havre. Cette année là, le roulier de 2780 tonneaux de jauge brute quitte alors la Méditerranée pour la Mer des Caraïbes qu’il fréquentera pendant près de 4 ans aux côtés des Clipper Caraïbes construit en 1978 par les Chantiers et Ateliers de La Rochelle-Pallice pour la SNCM – Société Nationale Corse-Méditerranée sous le nom de L’Aude, et du Clipper Carthage, l’ancien Nebhana construit en Allemagne en 1977. Mais le fret se montrant insuffisant, les liaisons outre-mer ont été suspendues et les anciens rouliers tunisiens sont revenus au Havre pour être désarmés.

Long de 101 mètres et large de 17,84, l’ancien Mejerda qui avait été immatriculé sous le registre de Saint Vincent et Grenadines reste en attente dans le port normand pendant plusieurs mois avec un minimum de personnel à bord. Jusqu’au mois de février 2004 puisque le Clipper Cayenne est acheté par la TRAMOLA GEMİ İŞLETMECİLİĞİ VE TİCARET A.Ş basée à Istanbul. Très rapidement il quitte les brumes de la Normandie pour rejoindre un chantier naval à Tuzla, lequel lui donnera une seconde jeunesse et modifiera les emménagements pour embarquer jusqu’à 89 chauffeurs en sièges confort. Dix mois plus tard, c’est sous le nom de Tramola 2 – et le pavillon turc – que ce roulier d’une capacité de 50 poids lourds et une vingtaine de voitures a inauguré la liaison quotidienne entre Ambarli et Bandirma. Depuis cette date et après avoir été rejoint sur cette ligne par un autre ancien français, le Monte Rotondo devenu Tramola 1, ses deux moteurs 4 Temps MaK de 9 cylindres développant une puissance de 4708 Kw (6400 ch) continuent de le faire sillonner la Mer de Marmara à 13 nœuds, soit environ une traversée de près de 4 heures de navigation. 

Article et photos de Marc Ottini   

 

261429 Clipper Cayenne
© MARC OTTINI

En mai 2004, le Clipper Cayenne est désarmé au Havre au quai Hermann du Pasquier avec simplement une équipe de sécurité à bord.  (Pascal Bredel)

261431 Clipper Cayenne
© MARC OTTINI

En fin d’après-midi, le Tramola 2 est au départ d’Ambarli avec un plein chargement de poids-lourds qui débarqueront sur la rive sud de la Mer de Marmara quatre heures plus tard. (M.O)       

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande