Aller au contenu principal

Commençons par l’histoire de Tankafrica. C’est en 1970 que la Société Navale Delmas Vieljeux er la Compagnie Maritime des Chargeurs Réunis forment un GIE appelé Tankafrica afin d’assurer l’exploitation de navires citernes sur la côte occidentale de l’Afrique. Mais ce n’est qu’en 1984 que Tankafrica enregistre son premier navire, le Tour Prignac construit trois ans plus tôt sous le nom de Full Cry.

Suivront en 1993 et 1998 les Tour Margaux et Tour Pomerol qui assureront principalement le transport de vins entre le bassin méditerranéen l’Afrique occidentale et le transport d’huiles alimentaires (palme, arachide, coprah…) dans le sens inverse. En 2002, Tankafrica est absorbée par la Navale Française et quelques années plus tard, les navires quitteront le pavillon français.  

Le Tour Pomerol

Livré à Tankafrica par le chantier néerlandais Capelle a/d Ijssel de Ysselwerf le 30 septembre 1998 en devenant le troisième et plus grand navire de l’armement, le Tour Pomerol arbore une livrée jaune vif comme les deux précédents. D’un port en lourd de 10379 tonnes, ce navire considéré comme un transporteur de produits alimentaires mais pouvant aussi charger des produits chimiques est doté de 31 citernes dont 11 centrales en acier inoxydable et 20 latérales recouvertes de résine époxy, offrant un volume total de 10.503 m3. Pour le transfert de la cargaison, il est équipé de 9 pompes de 200 m3/h + 1 de 150 m3/h.

Courant 2002, date de son entrée à la Navale Française, sa coque est repeinte en bleu et sa cheminée reçoit les marques de ce nouvel armement. Conservant son nom

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande