Aller au contenu principal

Commandés au chantier Niestern Sander de Delfzijl par l’armement bordelais Pétromarine, les transporteurs de produits raffinés à double coque Cap Ferret et Chassiron sont respectivement entrés en service en août 1998 et 1999 sous le pavillon français au registre Kerguelen puis ensuite sous celui du RiF pour effectuer du cabotage européen.

D’un port en lourd de 8110 tonnes, le Cap Ferret était conçu pour transporter simultanément 8320 m3 de produits raffinés dans ses 12 citernes revêtues d’époxy et 862 m3 de gaz de pétrole liquéfié à une pression de 8 bars dans deux cuves autoportées installées en pontée. D’une longueur de 116,20 mètres pour une largeur de 16,50 et un tirant d’eau de 6,80 mètres, le Cap Ferret fut exploité pour desservir les ports du littoral français dans un premier temps avant d’être transféré sur la Côte Occidentale d’Afrique. Les douze citernes étaient chacune équipée d’une pompe centrifuge immergée de 220 m3/heure tout comme les deux cuves de GPL en possédaient chacune une de 110 m3/h. Côté propulsion, ce product-tanker transféré sous les couleurs du Luxembourg en 2005 était équipé d’un diesel semi-rapide MaK à six cylindres du type 6M32 développant 2880 Kw (3910 ch) à 600 tr/mn et entraînant une hélice à 4 pales orientables par le biais d’un réducteur. Il pouvait atteindre la vitesse de 12 nœuds. Quant à la production électrique, elle était assurée par 3 diesel-alternateur Caterpillar de 378 Kw, puissance nécessaire pour alimenter les pompes de cargaison et le propulseur d’étrave de 300 Kw. Mais après avoir servi en Afrique de l’Ouest jusqu’au 12 avril 2007, le navire est vendu par Pétromarine et prend le nom de Chuang Li sous le pavillon panaméen. Il rejoint directement le chantier naval de Kaoshiung à Taïwan afin d’être converti en navire de soutage et à cette occasion, ses deux cuves à GPL sont débarquées. Depuis cette date, le Chuang Li est exploité dans les eaux du nord de l’île et majoritairement à Kaoshiung, le premier port taïwanais, arborant toujours les couleurs de Sea-Tankers dans sa cheminée avec un équipage de 14 personnes.

A ses côtés, le Chuang Li peut compter sur le panaméen Chuang Yi venu le rejoindre en juillet 2016 et qui n’est autre que l’ancien Chassiron.  

Avec un port en lourd légèrement plus important puisque de 9995 tonnes, le Chassiron était exploité en Europe du Nord sous les couleurs de Pétromarine jusqu’en 2010, année où il prenait le pavillon belge sous les marques de Sea-Tankers, filiale du grand groupe Sea-Invest. Long de 119 mètres, large de 17,80 pour un tirant d’eau maximal de 7,40 mètres, il était également conçu pour recevoir deux cuves à GPL de 500 m3 en pontée, mais celles-ci n’ont jamais été installées. Comme sur le Cap Ferret, chacune de ses douze citernes d’un volume total de 9926 m3 ont été équipées d’une pompe immergée centrifuge de 230 m3/h. Le Chassiron possédait également un slop-tank de 184 m3 positionné juste devant le bloc des superstructures. La machine était quant à elle pourvue d’un diesel 4 temps MaK semi-rapide à 8 cylindres du type 8M32 développant 3840 Kw (5217 ch) à 600 tr/mn et entraînant une hélice à 4 pales orientables à travers un réducteur. La puissance électrique était assurée par 3 diesel-alternateur Caterpillar de 410 Kw, mais aussi par un alternateur attelé de 720 Kw pouvant être utilisé en moteur de propulsion de secours. Un groupe électrogène de secours de 116 Kw complétait la production électrique et pour les manœuvres, le Chassiron était équipé d’un propulseur d’étrave de 360 Kw. Personne n’aura oublié la tragique explosion de l’une de ses cuves arrière survenue en sortie du port de Bayonne le 13 juin 2003 causant la mort d’un marin originaire d’Afrique.

Désormais le Chuang Yi assure des opérations de ravitaillement local ou de soutage à Taïwan avec son équipage de 14 hommes, et comme le Chuang Li, il arbore toujours une cheminée aux couleurs de son dernier armement européen.        

Texte et photos: Marc OTTINI   

 

263835 Cap Ferret et Chassiron
© MARC OTTINI
    

Le Cap Ferret desservait assidûment le port de Bayonne pendant qu’il était affecté au cabotage européen. Peu après son arrivée dans le port de Kaohsiung, les deux cuves à GPL ont été débarquées. 

263839 Chassiron
© MARC OTTINI

En janvier 2005, le Chassiron arborant les couleurs de Pétromarine fait son entrée dans le port de Lorient.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande