Aller au contenu principal

C’est une grande première que s’apprête à vivre la drague Samuel de Champlain. Cet été, le navire de GIE Dragage Ports, qui opère dans le port de Nantes Saint-Nazaire et l’estuaire de la Seine, va rejoindre le chantier Damen de Dunkerque pour un arrêt de trois mois visant au remplacement de sa propulsion diesel par des moteurs fonctionnant au GNL.

Trouver de la place dans un navire très encombré

Pour effectuer l’ingénierie, c’est le cabinet toulousain LMG Marin France, filiale du groupe norvégien LMG Marin et grand spécialiste de la propulsion GNL, qui est à la manœuvre. « Depuis l’appel d’offres, qui a attribué le marché en juillet dernier, nous travaillons beaucoup en amont de l’arrêt technique pour le rendre le plus court possible. Nous

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Divers marine marchande