Aller au contenu principal

En 2019, le transport maritime international a expédié environ 226 millions de conteneurs (pleins). Selon Alphaliner, on dénombre environ 6 000 porte-conteneurs en 2021. Les conteneurs peuvent accueillir toutes sortes de marchandises (produits manufacturés, liquides, vracs, marchandises dangereuses…). Cette polyvalence permet de réduire drastiquement les coûts de transport. Pour s'adapter au marché, le profil du porte-conteneurs évolue inexorablement avec une capacité de chargement de plus en plus importante. Aucun mode de transport n'a connu un pareil accroissement de productivité. Par rapport au transport maritime conventionnel, tel qu'il se pratiquait dans les années 70, les temps de manutention ont été divisés par 40, les dépenses d'équipage par 100, et par 3 pour les dépenses énergétiques par tonne transportée. C'est ainsi que depuis les années 2000 on assiste à une forte croissance de la capacité de chargement des porte-conteneurs. Elle a triplé entre la fin des années 90 et les années 2020 (de 8 000 evp à 24 000 evp), permettant aux armateurs de réaliser des économies d'échelle et de répondre à la demande. Les porte-conteneurs, de par l'importance de leur flotte (14% de l'ensemble de la flotte mondiale), leur perspective de croissance, leur impact sur notre économie mondialisée mobilisent toute l'attention du secteur maritime. Quels sont les facteurs de risques attachés à cette catégorie de navires?

- Voir la note de synthèse de l’ISEMAR sur ce sujet

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande