Aller au contenu principal

Les ONG françaises Médecins du Monde France, Action contre la Faim et SOS Méditerranée ont annoncé mardi 14 septembre mettre en place un « partenariat institutionnel et financier ». De plus, SOS Méditerranée a noué durant l’été une collaboration avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (FICR). Elle embarque désormais des équipes de la FICR à bord de l’Ocean Viking.

Avec Médecins du Monde France et Action contre la Faim, il ne s’agit pas de mener des actions en mer ensemble. D’un côté, Médecins du Monde France et Action contre la Faim doivent apporter un « soutien technique et institutionnel » à l’ONG qui vient en aide aux migrants en Méditerranée. Des groupes de travail doivent être organisés autour des ressources humaines, d’aspects juridiques, de la recherche de fonds. En retour, SOS Méditerranée travaillera à un transfert de connaissances sur les opérations de recherche et de sauvetage en mer : « contexte d’intervention, droit maritime et aspects opérationnels », indiquent les ONG. Médecins du Monde France et Action contre la Faim veulent accroître leurs compétences techniques opérationnelles en matière de sauvetage en mer « afin de développer ou bien d’accompagner des actions humanitaires dans ce domaine ». Jeune ONG née en 2015, SOS Méditerranée a dit, par la voix de son président François Thomas, apprécier « l’apport technique et financier de cette coopération ». Il y voit aussi « une reconnaissance, par deux grandes ONG françaises, de notre capacité à leur apporter notre expertise professionnelle en matière de recherche et de sauvetage en mer ».

Par ailleurs, son navire l’Ocean Viking qui a quitté Marseille pour une nouvelle mission en Méditerranée centrale lundi 13 septembre, a embarqué pour la première fois une équipe de cinq personnes de la FICR (un chef d’équipe, un médecin, une sage-femme, un corrdinateur de la protection du genre et de l’inclusion et un coordinateur des communication). Elle complète l’équipe de SOS Méditerranée comptant un coordinateur SAR (Search and Rescue) et son adjoint, des sauveteurs, un logisticien, une infirmière et un officier de communication. L’équipe de la FICR sera dédiée au soutien post-sauvetage, prodiguant soins médicaux, soutien psychologique, nourriture, vêtements secs, couvertures, produits d'hygiène élémentaires et informations aux rescapés.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande